Comment transmettre et avancer sereinement dans la vie ? Comment comprendre que ma vie est utile et unique pour donner le meilleur ? Comment monter marche après marche dans la paix et la gratitude vers le bonheur ?

J’ai retrouvé un livre de Martin Gray qui s’intitule : Vivre debout, comment faire face dans un monde en crise. Ce bouquin est intemporel… Il a été publié il y a vingt ans mais aurait pu être écrit en 2014. J’en bois les pages et j’adhère à des propos forts et justes.

Donner plus d’humain à l’humain

Il écrit : « Voila le sens de ta vie : être une articulation consciente entre cette histoire et le futur dont tu es responsable, car, le présent, c’est toi, et tu as dans ta vie la responsabilité de préserver l’héritage, de l’enrichir, de le transmettre. Même si tu n’es pas croyant – et c’est ton droit –  cela suffit à donner sens à ta vie d’homme. Si tu es croyant, cette chaîne, cette aventure humaine doivent confirmer à tes yeux le sens divin de la vie. Elles enseignent en même temps la liberté que Dieu nous laisse de choisir entre la mort – en nous déracinant, en dilapidant l’héritage – et la vie – en donnant plus d’Humain à l’humain ; c’est à ce point que le croyant et le non croyant peuvent se rejoindre. 

Avancer vers la simplicité

Puis je trouve dans ma bibliothèque un tout petit livre dont le titre me plait beaucoup…

Je lis: « Ce qui rend heureuse une existence, c’est d’avancer vers la simplicité: celle de notre coeur, et celle de notre vie. Quand la simplicité est intimement associée à la bonté du coeur, un être humain peut créer un terrain d’espérance autour de lui. Pour qui avance de commencement en commencement, une vie heureuse se construit. Jour après jour, et même de nuit, nous irons à la source: en ses profondeurs scintille l’eau vive. Serait-ce aussi cela, l’âme humaine: la discrète palpitation d’un bonheur ? »

silenceMes lectures dans le silence…

Vivre debout, comment faire face dans un monde en crise Martin Gray, 1994

Comment trouver au fond de soi les moyens de faire face pour penser, agir, chasser la peur, conserver l’élan et donner le meilleur.

Pressens-tu un bonheur ? Frère Roger, Les presses de Taizé, 2005

Les paroles fortes et claires du fondateur de la communauté de Taizé sur la foi chrétienne et le sens de la vie.

Qu’en pensez-vous ?