Un vendeur d’eau va à la rivière tous les matins pour remplir ses deux cruches et part vers la ville vendre son eau au marché. Fissurée, une de ses cruches perd son eau. Toute neuve l’autre rapporte plus d’argent. La pauvre cruche fissurée se sent inférieure. Un matin, elle décide de se confier à son patron :

– Tu sais je suis consciente de mes limites. Tu perds de l’argent à cause de moi parce que quand nous arrivons en ville je suis à moitié vide, tu gagnes moins. Pardonne mes faiblesses.

L’homme répond par un sourire. Le lendemain en route vers la rivière, il se tourne vers la cruche fissurée.

– Regarde au bord du chemin

– Oh c’est beau, c’est plein de fleurs !

– C’est grâce à toi répond l’homme. C’est toi qui chaque matin arroses le bas côté de la route. J’ai acheté un paquet de graines que j’ai semé et toi sans le savoir et sans le vouloir, tu les arroses chaque jour. Garde en mémoire que nous sommes tous un peu fissurés, quand nous l’acceptons la Vie fait des merveilles à travers nous.

Cette histoire peut nous aider à nous aimer tel que nous sommes… Commençons tout simplement à changer notre regard sur nous même… pas à pas… Nous pouvons nous donner le droit d’être imparfait et heureux ! Si nous acceptons cela avec amour nous comprenons qu’à force de se planter un jour on devient une belle fleur !

planter-fleurAvez-vous une autre interprétation ?