Il faut bien vous l’avouer, je suis une grande râleuse. Dans ma famille, du côté de mon père, c’était une chose admise que de dire : ton père, il râle trop ! on n’y peut rien, c’est comme ça depuis des générations ! Cette phrase m’a toujours mise hors de moi, comme s’il y avait des familles avec en prime des sales caractères et que l’on n’y pouvait rien sauf les subir. Et voila que je me trimballe avec ce fameux cadeau en héritage ! Car moi aussi je râle et beaucoup trop.

Comment vouloir durablement rentrer et vivre dans la gratitude si je ne commence pas par faire le ménage dans ma propre vie ? Si je ne suis pas le changement que je voudrai voir dans le monde, dans mon coeur, dans ma famille, comment puis-je prétendre écrire un blog sur un sujet aussi profond ?

Alors je comprends que si je râle c’est parce que je ne sais pas faire autrement et que ça cache des tas de non dits et des tas de choses que je vis mal. Dans la vie d’une jeune mère de famille comme la mienne qui essaye de tout concilier les occasions sont nombreuses, dans la vie tout court aussi, que l’on soit jeune ou vieux. Apprendre pas à décoder ses émotions et à trouver comment les dire pacifiquement pour vivre en harmonie avec les autres malgré nos différences, est d’une urgence vitale.

Cette prise de conscience est surement le premier pas pour arrêter de râler. Alors, me voila avec un best seller entre les mains tout à fait adapté à mon problème : « J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint, 21 jours pour changer »

Bien sur ce n’est pas un bouquin qui va changer les choses mais bien les petits pas que je vais engager pour changer au quotidien. Ce n’est pas si compliqué, mon quotidien dans sa banalité et sa richesse est le terrain d’application de cette méthode miracle…

Je comprends que je râle quand:

– je suis trop fatiguée et que je dors mal

– je me sens incomprise et que j’en fais trop

– je mets trop d’énergie au service des autres

– je n’arrive pas à exprimer mes sentiments ou à demander de l’aide

– je ne vis pas des temps de qualité et d’intimité avec mon conjoint

– je n’arrive pas à prendre du temps pour me poser et me ressourcer

– je n’ai plus la force de bien avancer dans mes projets de boulot

– je n’arrive pas à me faire comprendre par mon mari ou mes enfants

– je ne me sens pas reconnue et soutenue

– je me sens coincée ou en décalage

– mon idéal de vie n’est pas satisfait

Alors retrouvez la suite de l’aventure dans la rubrique « Mes défis » 

Comment faire pour arrêter de râler… c’est mon expérience que je vais vous partager… et si on s’y mettait ensemble ?