Recommandé par Carole de Pin up Bio je suis allée pour la première fois tester une couleur végétale chez Biocoiff. Jamais je n’aurais pu imaginer que cela me ferait tant de bien ! J’ai vécu une vraie journée de fille qui prend son temps et qui le laisse filer sans avoir à courir après lui pour vraiment se faire du bien.

Allez je vais vous l’avouer avec les larmes aux yeux, je crois que je n’ai pas pris autant de temps pour moi depuis des années… car pour vous faire sourire je suis arrivée vers 10h30… pour repartir vers 15h… avec une faim de loup mais des cheveux superbes !

biocoiff-natureLa première chose qui me frappe c’est la gentillesse et l’odeur de foin coupé qui m’enchante. Puis Lisa qui m’explique qu’elle prépare des couleurs sur mesure pour chaque cliente avec des produits naturels : »une pincée de pissenlit, un peu de piment d’espelette et ou de poudre de rubis » je me croirais presque dans un conte de fée…

Ne gardons que le pissenlit, le reste sortant de mon imagination pour ne pas dévoiler leurs secrets, et ma voisine de bac m’explique qu’après 30 ans de couleurs chimiques qui lui ont détruit le crâne, la mixture aux pissenlits lui redonne un beau blond cendrée… Bon j’ai du râter une étape, mais c’est pas grave, je suis si bien et je me dis que pour la première fois je ressortirai de chez le coiffeur vraiment heureuse moi qui y vais si peu.

Deux fois la tête sous le casque plus de 50 mn, après différents soins je lis un livre pour mieux communiquer avec mes enfants et comprendre leurs émotions… Parce qu’il faut vous le dire, je ne suis pas une fille normale. Ado, je ne comprenais pas les copines de lycée qui parlait maquillage, chiffons et sorties. Je faisais bande à part moi la sauvageonne trop sage qui rêvait de nature et des grands espaces de ma Savoie chérie.

biocoiff-gratitudeCar si j’ai autant kiffé ce salon c’est qu’en fermant les yeux je sentais l’odeur du foin. Et cela me ramenait à mes plus beaux souvenirs de vacances, quand enfants nous aidions le fermier à faire les foins et que nous passions des journées entières à ratisser pour refaire les colonnes d’herbe sèche et odorante dans les champs entourés de montagnes. Quand les bottes sortaient de la machine, petites et rectangulaires, ils nous laissait faire des cabanes avec jouer avec jusqu’à ce qu’il les mettent sur son chariot.

Alors vous comprenez pourquoi je retournerai chez Biocoiff comme Proust à ses madeleines !

Et vous que faites vous pour prendre soin de vous ?