Christophe croque la vie à pleine dents et à pleine « mains » si je peux inventer ce terme. A son contact très vite je comprends que la stature ne fait pas la carrure. Petit par la taille, il mène son bonhomme de chemin comme un grand personnage. A 30 ans tout rond, humble, ouvert, à l’écoute, multi-talents, son parcours fait l’effet « Wahou ! » Avec lui je me sens bien, je peux être moi tout simplement. Cette petite phrase peut paraître anodine mais elle fait toute la différence. Ce n’est pas si courant aujourd’hui. Etre soi pleinement, c’est ce que Christophe incarne dans tous les domaines de sa vie.

grimpe-la-vie-chris-bichetGrimpeur professionnel, préparateur mental de l’équipe de France d’escalade, coach et conférencier. Il est également atteint d’une maladie génétique rare qui lui a imposée de longs et récurrents séjours à l’hôpital. Mais Christophe a cette remarquable faculté de jouer non pas à pile ou face comme si la vie ou la mort devait décider à sa place, mais de jouer à choisir la vie quoi qu’il arrive.

Choisir la vie, la savourer, choisir ses rêves, y croire et se mettre en route voilà un des secrets de Super Chris au mental étonnant !

Ses 3 clés du bonheur parmi tant d’autres

1) Penser possible !

pense-possible-chris-bichetChristophe est frappé par la plupart des personnes qui lors d’un premier rendez-vous lui disent : Je ne veux plus fumer, je ne veux plus avoir peur, je ne veux plus stresser ! Il nous rappelle alors que le cerveau ne comprend pas la négation. Si je vous dis : ne pensez pas au chiffre 6, que se passe t-il ? Vous y pensez immédiatement… Le cerveau fonctionne par association d’idées. Plus vous lui dites « ne stresse pas » plus il va chercher à votre insue des situations de stress que vous avez déjà vécues et qui vont renforcer le schéma que vous connaissez si bien et dont vous voulez vous défaire.

La clé : se dire tout simplement « c’est possible ». Savez-vous qu’un enfant fait environ 2000 essais avant de savoir marcher et que la plupart du temps quand il tombe il se met à rire ? Si enfant vous avez appris à marcher, adulte vous pouvez apprendre à penser « c’est possible ! » c’est juste une question de petits pas et de choix conscient.

2) Aimer une facture !

Mais quelle idée saugrenue me direz-vous ! Et bien pas tant que ça ! Christophe a déjà traversé plusieurs cancers et lors d’une des dernières opérations il a acheté un piano à queue juste avant une opération douloureuse et délicate. Oui oui vous avez bien lu un piano à queue, matériel indispensable pour se rapprocher du 7ème ciel lorsque l’on grimpe sur une paroi vertigineuse… chris-bichet-au-pianoCar il se trouve que Christophe est aussi un excellent musicien. Comme tout bon pianiste qui se respecte il rêvait de jouer sur un piano à queue. Alors il a eu l’idée de se l’offrir les jours précédant l’intervention. Le voilà rentrant à l’hôpital avec la précieuse facture qui représentait son rêve. Le plus étonnant vient après. Lorsqu’il souffrait ou avait une chute de moral il lui suffisait d’ouvrir la table de nuit, d’en sortir la facture et de la contempler avec délice en s’imaginant jouer sur ce magnifique piano qui l’attendait.

La clé ? Avoir un rêve fort qui vous maintient lorsque l’on vit des passages à vide ou des épreuves. Et si on ne sait pas quoi… se poser simplement la question : qu’est ce qui pourrait me faire vibrer et me plaire ? Quel rêve ai-je envie de vivre ?

3) Partager sa réussite !

A 16 ans Christophe réussit à grimper en forêt de Fontainebleau un rocher qui s’appelle Duel (et oui les rochers ont des petits noms). Cela faisait des années qu’il en rêvait… Peu de personnes avaient réussi cet exploit… car cette grosse bête immobile et silencieuse fait fantasmer tous les bons grimpeurs.  Or lors d’une sortie en forêt avec son père, voilà que Christophe réalise son rêve. Puis peu de temps après déménage en Asie avec sa famille sans avoir pris le temps de partager avec ses amis… Il s’est alors senti très triste.

chris-bichet-ose-partageLui qui s’imaginait fêté comme une star après cet exploit, reconnu dans le milieu de la grimpe, réclamé sur les plateaux télé, il se retrouvait seul sans avoir partagé à ses potes ce qui lui tenait tant à coeur depuis des années.

La clé ? Partagez vos réussites avec vos proches vous permet de célébrer et d’ancrer pour vous et pour les autres que c’est possible ! Un petit truc : se demander chaque soir de quoi vous êtes fier et ce que vous avez réussi… L’idée n’est pas de se vanter, vous l’aurez bien compris mais de décupler ce sentiment intérieur pour vous et pour les autres, ce sésame du « si c’est possible pour moi, toi aussi tu peux réaliser tes rêves ! »

Enfin pour conclure je vous invite à voir un magnifique documentaire sur la vie de Christophe en cliquant sur le lien : Vertiges de Ivan Maucuit, documentaire de 52 minutes diffusé sur TV5 Monde… Vous pouvez aussi le retrouver sur son site en cliquant ici.

Que vous inspire ces 3 clés partagées par Christophe ?