En approfondissant jour après jour cette notion de gratitude, je m’aperçois à quel point l’équilibre entre donner et recevoir est subtil. L’histoire des chaussettes rouges va nous éclairer.

Annie, une amie infirmière était très investie dans son travail et rentrait souvent épuisée le soir chez elle. Trois fois par semaine, elle prenait le temps de faire le tour de son quartier pour parler aux sans abris et les aider si besoin. Un soir d’hiver, alors que la température chutait et rendait leur vie encore plus précaire et difficile, elle arrive devant Polo avec une magnifique paire de chaussettes rouges.

Le dialogue qui suit interpelle…

Annie : Polo je t’ai acheté une super paire de chaussettes, elle sont en laine très chaudes. Tiens c’est pour toi !

Polo ne dit rien, fait une grimace, prend les chaussettes puis les jettent au loin sur le trottoir…

Annie : Mais qu’est ce que tu fais, tu n’en veux pas ? C’est une super marque, elles m’ont vraiment couté cher et tu en as besoin vu le temps qu’il fait !

Polo : J’aime pas le rouge !

Annie : Enfin c’est idiot, elles sont super chaudes, franchement on s’en fout de la couleur non ?

Polo détourne le regard, hésite puis explose : Je vais te dire moi ce que j’en pense de tes chaussettes ! J’en ai rien à foutre, d’ailleurs pour tes visites c’est pareil ! De quel droit tu viens me voir ? Tu m’as jamais demandé si j’avais envie que tu viennes trois fois par semaine ! En fait tu t’en fous, c’est juste pour toi mais moi je peux crever, toi tu te donnes bonne conscience et puis tu te barres bien au chaud dans ta vie ! Dégage !

Annie écoute, s’excuse, reprend ses chaussettes et rentre complètement sonnée chez elle…

Cette anecdote a profondément bouleversé Annie et sa façon d’aller vers les autres… Nous verrons dans un prochain article comment être attentif au juste équilibre entre donateur et bénéficiaire…

Que vous inspire cette histoire ?