Pourquoi l’estime de soi ?

Il y a encore quelques mois, vous m’auriez dit  » cultiver l’estime de soi est important pour réussir sa vie » je vous aurai répondu un peu gênée… « oui ok, y’a des trucs plus importants dans la vie et puis tu sais ça va ». Ce petit « ça va » que l’on dit vite fait pour ne pas dire que ça ne va pas fort, ça vous dit quelque chose ?

Le 14 juillet dernier, lorsque j’ai publié mon 1er petit article, j’étais fière de moi. Et doublement ! Pourquoi ? Parce que je m’étais fixée cet objectif: le publier quoi qu’il arrive et pendant les grandes vacances, ce qui veut dire avec peu de temps libre à cause des enfants. La date choisie était loin d’être neutre !  C’est le jour où nous avons appris – il y a maintenant des années –  que mon frère Philippe était mort noyé… à 16 ans, il avait toute la vie devant lui !

Cette année, pour la 1ère fois j’étais profondément dans la joie !  Est-ce que vous pouvez imaginer le cadeau intérieur que c’était ! Le remercier pour sa courte vie, pour nos liens toujours forts malgré la séparation… pour son aide aussi dans une autre dimension…

Un jour à la fois 

Aujourd’hui j’ai compris que tous mes petits pas comptent. En voyant nos enfants grandir, je sais combien il est important de les encourager, et quand mon fils de 7 ans m’a dit « tu sais je suis nul, je vais pas y arriver ! » devant une difficulté  j’ai pris une grande claque !

Au début je m’y prenais mal. Je lui disais « mais non tu n’es pas nul, tu es formidable, plein de talents ». Il me répondait « non je suis nul ! » d’un air résolu.   J’ai pris le temps de regarder comment je me considérais et j’ai du admettre que moi aussi je me disais trop souvent la même chose. Un soir, ne sachant plus quoi dire… vraiment désemparée, je lui ai dit « non tu n’es pas nul, c’est moi qui suis nulle ! » et j’en ai même rajouté ! Il m’a regardé avec de grands yeux et m’a répondu « Maman tu n’es pas nulle, c’est pas vrai, tu es formidable et je t’aime !  »

Alors je lui ai dit : « tu vois ce que ça fait quand quelqu’un que tu aimes te dit qu’il est nul ! tu ne peux pas y croire parce que ce n’est pas vrai, et ça te fait mal ! Alors on va trouver comment faire autrement ! » Depuis ce petit électrochoc, les choses changent doucement. Nous sommes moins durs avec nous mêmes et nous grandissons ensemble vers plus d’équilibre et d’amour.

Cultiver son jardin intérieur 

Quand on me dit  » tu ne devrais pas dire à tes enfants qu’ils sont beaux ou intelligents, ça va leur monter à la tête ! » je résiste ! J’ai trop souffert de cela enfant ! Car dans ma petite tête j’avais imprimée « je ne suis pas assez bien pour moi et pour les autres ! Je n’y arriverais pas ! De toute façon ce n’est jamais assez bien ! » Je peux vous dire que vivre des années dans cet état d’esprit c’est l’enfer ! 

Claire d’Assise, disait à la fin de sa vie dans un élan d’amour et de gratitude:

« Béni sois-tu, mon Dieu, de m’avoir créée ! »

et sa vie à la suite de Dieu et de François d’Assise – vous savez ce gentil fou qui parlait aux petits oiseaux – n’avait pas été un long fleuve tranquille dans un XIème siècle turbulent et violent ! Une vie réussie, est une vie où l’on est allé au bout de soi même, où l’on est devenu ce que l’on était vraiment ! Alors ne perdons plus une minute pour nous dire que nous sommes merveilleux !

David Laroche  me booste quand il me dit: « Regardez vous dans la glace tous les matins et dites à voix haute: Je m’aime, je suis confiant, je suis déterminé ! Faites le tous les matins ! Il est prouvé qu’il faut 5 pensées positives pour remplacer 1 pensée négative ! »

Alors au boulot, moi je n’ai plus peur du ridicule, il ne tue pas mais les pensées négatives si !

Dites moi qu’est-ce qui vous a plu dans cet article ? 

Soleil au coeur et à demain