Le regard noir de Gwendal pétille de gentillesse et d’audace. Le lancement de la campagne de financement participatif le 7 avril dernier a marqué un tournant important pour cette jeune entreprise sociale Gwendal & cie qui offre des clés pour changer son quotidien dans une perspective durable et heureuse, en alliant savoir-faire et savoir-être. Gwendal même si je le connais encore peu, je le considère déjà comme un petit frère. Notre démarche est proche, mettre plus de cohérence et de sens dans sa vie, vivre la gratitude attitude voilà ce qui nous met tous les jours en chemin. Voici son histoire et son projet en quelques mots…

Comment est né cette idée du manifeste « changer le monde depuis sa chambre ? »

Le manifeste est né par le chemin de deux amis, Jean et moi Gwendal. L’un basque toujours prêt à voyager et à rire, l’autre normand-breton déjà militant ! Nous nous sommes rencontrés en école de commerce. Nous avions de belles aspirations pour changer à notre mesure la société et nous avions envie de proposer à nos amis une solution pour continuer de s’amuser, de vivre leur vie de tous les jours de façon décente, sans avoir besoin d’aller habiter dans une forêt. D’où un micro-manifeste ancré dans la joie de vivre, et dans le pragmatisme des solutions. Les inspirations initiales étaient de proposer un outil simple, accessible et joyeux en alliant le pourquoi et le comment pour transformer notre quotidien.

Quels sont les thèmes abordés dans ce manifeste et pourquoi ?

Il y a 7 engagements  allant de « Prendre soin de soi » à « Sortir de sa chambre », en passant par 4 engagements de consommation et un sur « S’informer en qualité ». A chaque fois, l’idée est de comprendre les clés de l’évolution de notre société sur un thème, et d’avoir des pistes pour agir à son échelle.

Parle nous du  chemin parcouru depuis l’idée initiale et maintenant…

Le manifeste a été publié en janvier 2014, et téléchargé depuis 50 000 fois. Vous pouvez le recevoir vous aussi en allant sur le site. Nous avons alors animé des événements, des soirées débat bienveillant, des projections de film et fais connaitre l’oeuvre.

La 2ème version est parue le 19 mars 2015, plus mure, avec un regard plus poussé pour comprendre l’évolution de notre société, et un engagement supplémentaire sur l’information.

En avril 2015, Jean et moi avons pris deux routes différentes : Jean s’engageant pleinement dans son entreprise, et moi prenant le chemin de l’entrepreneuriat social.

Tu es entrain de créer une entreprise, peux-tu me dire ce qui te touche le plus dans ce projet ?

Gwendal&cieCe qui me touche, c’est de créer une activité qui répond à un besoin de société. C’est plus que mettre du sens dans mon travail. Je créé des outils très qualitatifs avec des experts pour que des gens puissent allier savoir-faire et savoir-être dans une perspective durable. C’est hyper stimulant. En moi, cela répond à l’aspiration mystique qui m’habite, avec un regard fraternel sur toute créature…

Que proposes-tu avec les form’actions ?

Clés en mains est un accompagnement personnalisé à transformer son quotidien, un chemin à la rencontre d’acteur du changement, et une communauté.

2 parcours sont proposés :

  • Se connaitre soi-même : pour se gouverner et décider efficacement, pacifier ses relations, bâtir sa vie sur ses talents et créer les conditions de la coopération ;
  • Changer son mode de vie : s’approprier les thèmes clés du changement – de la terre à l’assiette, le nerf de la paix : l’argent, l’énergie eau maximum, et vivre heureux…sobrement !

Quelle est ton actualité ?

Comme je te le disais je suis en plein lancement de mon entreprise. Je propose donc à tes lecteurs trois pistes :

  • Découvrir les offres en promotion
  • Participer à la campagne de lancement, et sur le site !
  • Faire connaitre cette belle entreprise sociale autour d’eux!

Si tout était possible où te vois tu dans une dizaine d’années ?

Après être aller vers les gens, j’aimerais bâtir un éco-lieu où les gens pourraient venir : stages, séminaires…ce lieu serait accueillant, spirituel, le plus proche de l’autosuffisance alimentaire et énergétique possible. Ainsi, je pourrais allier l’activité de Gwendal & Cie et mon quotidien. Mais je veux bâtir cela avant tout avec la femme que j’aime. Donc avant tout ce n’est pas un projet mais un lieu de vie. J’espère qu’elle voudra bien de moi !

Pour toi la gratitude qu’est ce que c’est ?

Je crois que la gratitude, c’est tout d’abord la conscience que nous sommes pleinement dépendant les uns des autres. Nous n’avons pas grand-chose que nous n’héritons pas, n’est-ce pas ? En cela, se puise une profonde énergie pour bâtir des sociétés où tous nous puissions vivre de façon décente, ancrés dans la joie de vivre. Je crois également que la gratitude est pleinement vraie quand elle nous donne l’élan du cœur de remercier le Père de toute vie…

Enfin, qu’est ce qui te met le plus dans la gratitude ?

J’ai vu un homme innocent crucifié par amour pour moi. Ressuscité dans le même amour. Il est la source de ma joie.

Un grand merci à Gwendal ! Que vous inspire cet article ?