Faire face au mur, soit ça fait râler et on en veut à la terre entière, soit c’est une leçon à vivre dans la gratitude pour trouver des solutions nouvelles. Hier j’étais vraiment fatiguée, face à une montagne d’actions à faire et dans un état d’esprit morose luttant non stop contre le raz le bol et le manque de confiance.

Recevoir les phrases assassines pour écouter ses émotions

need-help2– A quoi bon continuer ce blog ? Est-ce que c’est utile ? Je me sens bien seule…

– A quoi bon rendre la vie plus belle ? On retombe toujours…

– A quoi bon tenter le bonheur ? Sourire à la vie ? Etre gentil ? Le monde est tellement dur…

– A quoi bon voir le beau ? Avoir la foi ? N’est-ce pas bien naïf ? La laideur et la méchanceté sont si faciles…

– A quoi bon ? A quoi bon ? A quoi bon ? Je crois que j’ai besoin d’aide et de soutien !

Etre à l’écoute c’est exigeant mais libérateur

prendre-du-reculEn plus de la fatigue, je me retrouve une fois de plus face aux émotions tumultueuses de mon fils qui ne comprend pas pourquoi les copains lui mentent en disant le contraire… pourquoi sa petite soeur a plus de câlins, pourquoi c’est pas juste et moi et moi et moi !!! Emotions vives que j’essaye d’écouter avec patience et amour…

Puis pour couronner le tout il y a des embouteillages monstrueux pour sortir de Paris en voiture, mon homme s’énerve car il va être en retard pour donner ses cours du soir en banlieue… les enfants se mettent à crier et je suis moi aussi bien désemparée face au chaos familial… n’étant pas au top de la forme.

Faire preuve de souplesse

souplesseAlors je vois trois solutions:

– crier encore plus fort ! ce qui rend l’ambiance juste horrible…

– demander doucement le calme ! inefficace hier…

– faire diversion ! Lancer un concours de devinettes ! Enfin ça marche…

Nous avons donc trois pistes :

– se jeter la tête contre le mur ! Ca fait mal…

– ignorer le mur ! C’est irréaliste

– contourner le mur avec souplesse !

Vous allez penser que ce sont de petits tracas, une petite baisse de moral, qu’il y a pire dans la vie, et je vous l’accorde mais je crois que l’écoute active est une clé efficace pour avancer et pour apprendre à s’écouter, à se poser, à se reposer aussi quand tout va trop vite et que l’on n’en peut plus.

Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles. William Arthur Ward

Et comme par miracle un ange a déposé dans ma boite mail des paroles de douceur et d’encouragement… à lire dans le prochain article « Au dela du mur »…

Que faites vous face aux murs de vos vies ?