A l’image de ce chêne centenaire qui puise sa force dans son histoire et ses racines et qui s’élance majestueux vers le ciel, sommes-nous bien plantés pour reconnaître et accepter notre valeur ? C’est capital pour vivre de façon saine et équilibrée. Faire ce travail intérieur est indispensable pour être en harmonie avec soi et avec les autres.

Si comme moi et pour de nombreuses raisons vous vous êtes auto-saboté pendant de longues années à ruminer sur vos manques, vos défauts, vos lacunes vous avez  besoin de sortir du « côté obscur de la force » ! 

Donner plutôt que recevoir

valeur-homme-einsteinAlbert Einstein en homme éclairé écrit: « La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non sa capacité à recevoir. » Si je souscris de tout mon coeur à cette magnifique citation, je sais que j’ai pu donner sans compter et sans me faire respecter. Donner trop ou mal n’est pas source de bonheur. C’est un appel à l’aide déguisé, de l’enfant triste et malheureux que nous portons encore au fond de nous et qui dit: « regarde comme je suis bien, comme je sais faire de belles choses, comme je sais t’aimer ! » Il est bon de donner mais de façon juste et raisonnable.

Poser des limites

Honoré de Balzac en écrivain lucide et scrupuleux a exploré l’âme humaine sous toutes ses facettes des plus nobles aux plus basses. Il affirme que: « Les hommes vous estiment en raison de votre utilité, sans tenir compte de votre valeur. » C’est souvent le cas alors comment faire pour retrouver ce pouvoir intérieur, celui de savoir dire oui ou non sans forcément avoir à se justifier ? Celui de savoir bien communiquer d’adulte à adulte.

Un outil fort: les états du moi

Eric Berne fondateur de l’analyse transactionnelle a compris que lorsque nous communiquions nous pouvions nous mettre symboliquement dans 3 rôles. Un bon communicant saura passer de l’un à l’autre avec aisance et n’est pas enfermé dans un des 3 types jouant et rejouant sans en avoir conscience un jeu psychologique souvent en sa défaveur.

L’état « Parent » émet des opinions

  • Parent Normatif : Il a pour fonction de protéger et de transmettre des valeurs. La dérive est une tendance à être autoritaire, dictateur, voire à dévaloriser l’autre
  • Parent Nourricier : Il donne la permission et encourage, il soutient et valorise. La dérive pourrait être de se sentir indispensable pour que l’autre se sente bien.

les-etats-du-moi

L’état « Adulte » se concentre sur les faits

  • Adulte : Il permet la pensée, le comportement, les sentiments adaptés avec l’ici et maintenant. Il utilise toutes ses ressources pour répondre à la situation.

Il est dans le présent.

Il comprend, observe, analyse et permet la prise de décisions. Il est flexible, organisé et adaptable.

 

L’état « Enfant » exprime des sentiments

  • Enfant Rebelle : il s’oppose par réaction
  • Enfant Adapté Soumis : il s’adapte à l’environnement
  • Enfant Libre : il exprime ses besoins et des émotions de base

Le choix de bien communiquer

Ainsi, à chaque instant nous abordons la réalité avec trois possibilités :

  1. Y plaquer des modèles, c’est à dire « être dans le Parent »
  2. Reproduire des vécus personnels d’autrefois , c’est à dire « être dans l’Enfant »
  3. Prendre la réalité telle qu’elle est avec ce que nous sommes et non ce que nous avons été ou ce que nous voudrions être, c’est à dire « être dans l’Adulte ».

Vous trouverez ici une fiche détaillée si vous voulez aller plus loin.

Est-ce que cette approche vous aide à mieux vous connaître ?