En déjeunant seule au soleil sur mon balcon, j’ai eu une révélation ! Bloguer et éduquer, c’est un peu la même chose, laissez moi vous expliquer.

Quand l’idée a germée avec mon homme de donner la vie à un enfant , nous n’étions pas prêts à 100%.  Quelle folie ! Quelle responsabilité ! Quelle foi aussi ! Mais ce projet de vie ancré en nous depuis longtemps était bio-logique ! C’était le fruit de notre amour.

Quand l’idée a germée de me lancer dans le bloging et d’en faire mon métier, je ne suis pas prête non plus. Après de nombreuses recherches sur le net et quelques sueurs froides, je me lance car j’ai rencontré « virtuellement » l’homme qui me donne les clefs de la réussite dans ce domaine. Je commence une formation en ligne, à mon ryhtme. A moi d’ouvrir les portes les unes après les autres, d’apprendre, de créer, de trouver des réponses en donnant le meilleur de moi même.

Pendant la période de gestation, c’est le chamboulement tant dans la tête que dans le corps, avec des questions angoissantes : vais-je être une bonne maman ? comment faire face à tout le reste ? Et la vie, plus forte que tout a poussée en moi… au rythme voulu par la nature, là aussi par étapes. Et la rencontre se fait… intime, mystérieuse, fabuleuse avec cet enfant lové au fond de moi. Une magnifique période de la vie fatiguante et terriblement boostante à la fois !

Pendant la période de gestation du blog, les idées fusent et me réveillent la nuit, ce n’est pas bébé qui pleure et qui demande le sein ! Je travaille sur mes talents, mes dons, mes passions pour choisir ce qui pourra enrichir les autres et ma petite famille. C’est une partie de moi qui émerge et qui jubile, la vie est belle et pleine de sens. Mon homme se demande quelle abeille (je n’aime pas les mouches) m’a piquée !

A la naissance de notre premier enfant, la vie a basculée. Notre amour s’est recentré sur ce petit être si beau et si fragile à qui nous donnons soin, amour et présence jour et nuit. La terre pouvait s’effondrer, mon coeur de mère débordait d’amour et de gratitude malgré le peu de temps que je pouvais m’accorder.

A la naissance de mon blog Gratitude et compagnie, le 14 juillet dernier, mon premier post court et bien senti est mon feu d’artifice ! Les enfants dorment, j’ai atteint l’objectif de poster pour la toute première fois en plein été pendant les vacances ! Je suis fière de moi.

En période de croissance, les enfants nous poussent au don gratuit, inconditionnel, au dépassement de soi. De toute façon, on a pas le choix, car il faut les aider à grandir ! Moments de grande complicité ou de blocage, de grandes joies ou de frustration, oui les enfants sont aussi épuisants. Prendre des temps de pause nécessaire pour retrouver des forces, prendre soin de soi, de son couple. Mais plus on donne, plus la communication aimante se fortifie et plus on avance dans la joie partagée !

En période de croissance, le blog grandit lui aussi. L’apprentissage de la marche sous wordpress avec ses ratés… trouver de quoi nourrir sainement mes lecteurs avec du contenu de qualité… Gérer les impatiences, les contradictions, accepter les vides… et le manque de temps mais tenir dans la durée et avancer… pas à pas… dans tous les domaines de ma vie.

Donner, donner, donner, de votre temps, de votre savoir être et de votre savoir faire aux enfants ou aux lecteurs de votre blog, à ceux qui vous entourent sans oublier de vous ressourcer, c’est vivre dans cet état d’esprit que la vie se partage et nous enrichit tous.

Entrons ensemble dans la “gratitude attitude” !