Pendant 21 jours, je vais vous partager mes tentatives pour ne plus râler.

Je me prépare en lisant le livre dont je m’inspire pour vous écrire… et je ne suis pas encore prête…

Enfin, le challenge consiste à tenir 21 jours…. dès que l’on râle le compteur se remet à zéro…

car ette habitude est tellement ancré en moi… malgré moi… qu’il faut du temps pour que mon cerveau se re-programme à l’endroit, car je peux dire sans hésiter que râler c’est voir le verre à moitié vide et que vivre dans la gratitude c’est voir le verre à moitié plein.

Christine Lewicki, dont je vous recommande le site , auteur du célèbre best-seller « J’arrête de râler » (vendu à plus de 100 000 exemplaires) a mis plus de 4 mois à tenir ces 21 jours sans râler… Elle nous explique qu’il y a 4 phases dans ce processus de changement. Nous les verrons dans le prochain article.

Je vais choisir quelques exemples de mon quotidien à vous partager et vous donner les outils ou les pistes de réflexion qui sont nés de mes réactions.

Si je réussis à désamorcer la bombe à retardement qu’engendre mes réactions trop impulsives du premier coup, ce sera bien.

Si je retombe dans mes vieilles habitudes et que je râle une fois de plus, ce sera ne sera pas grave.

Ce sera une occasion d’analyser pourquoi j’ai réagi de cette façon et ce que je peux faire pour ne plus le vivre et le faire subir à mon entourage.

Avez vous remarqué ce que vous ressentez quand quelqu’un râle ?

– soit vous n’écoutez pas

– soit vous ripostez et le ton monte

– soit vous fuyiez

En aucun cas, vous n’accédez à la demande de l’autre s’il y en a une.

Et à chaque fois, l’ambiance est lourde, le râleur s’en veut d’avoir râler,

et ceux qui ont subi l’agression verbale en ont vraiment marre !

Alors c’est un si beau cadeau à se faire et à faire à ceux qu’on aime ! Vous êtes d’accord ?